Aaah voilà l'heure du bilan ! Je vais suivre aujourd'hui ce qu'ont à déclarer Frieda, Zabou , Sarah et L'armadio del delitto qui, pour ce que j'en ai lu jusqu'ici, ont rencontré des fortunes diverses concernant ce défi à la con.

Or donc.

Il y a d'abord eu ces 2 jeans H&M qui, pour le coup, m'étaient absolument nécessaires car j'ai perdu 1 bonne taille depuis le début de l'été et que je flotte désormais lamentablement dans mes pantalons. Cela nous fait pour commencer 49,90 € .

J'ai ensuite acheté des chaussures... des chaussures... et encore une paire de chaussures ! (faudrait pas que j'ai un Shoe Diet comme d'autres...)

Les premières à H&M m'ont coûté 29,95 € ; les Paul&Joe Sister (l'affaire du siècle en ce qui me concerne) (bon, de la décennie, peut-être) (allez, de l'année) étaient à 50 € ; et les dernières sont des ballerines alliant (faux) python ET clous en provenance d'une boutique de chaussures en plastoc : 15 €.

Un passage à Promod - où je ne trouve généralement rien qui me plaise - m'a quand même valu quelques 11,95 € supplémentaires pour un joli collier cage à oiseau dont on a vu des cousins éloignés un peu partout il y a quelques temps sur la blogosphère, mais que je n'avais pas encore pendu à mon cou.

ballerines_collier

Et n'oublions pas ma jolie veste kaki Zara dont je croyais avoir l'exclusivité... Hem. Passons, elle était à 12,99 €.

Ce qui nous fait un total de 169,79 €.

Je dépasse donc la somme allouée de quasi 20 euros. Rien de dramatique, mais tout de même, ma fierté aurait pu en prendre un coup. Mais comme j'ai participé au vide-grenier de mon quartier le week end dernier, et qu'en vendant uniquement des chaussures et des vêtements j'ai obtenu une honnête petite cinquantaine d'euros, je pense pouvoir considérer avoir largement rempli mes objectifs (ben quand même, j'ai le droit de soustraire cette somme à mon bilan, non ? Ce n'est que justice ! En plus j'ai même envoyé un mail à Frieda pour vérifier les règles du jeu ;) )


S'il faut tirer des conclusions de toute cela, je pense qu'avoir des projets créatifs (tricot, custo...) aide énormément à limiter ses fringales de shopping. D'abord ça prend du temps (au sujet de la marinière : j'ai passé plusieurs soirées devant la télé à coudre mes sequins et mes perles, difficile d'estimer le temps passé au total, mais mettons 6 soirées de 2-3h, dont une grosse quinzaine d'heures au total ?). Du temps que l'on ne passe pas dans les boutiques ou sur les sites de vente en ligne.

Ensuite c'est bon pour le moral, parce que finaliser un projet, c'est très gratifiant. Et rien ne vaut le plaisir de dire "ah mais c'est moi qui l'ai fait"...

Enfin j'ai des projets personnels qui demandent à ce que j'économise chaque mois un peu plus qu'avant : ça m'aide beaucoup parce qu'il y a du coup une raison sérieuse à cette diète shopping. Je me sens un peu plus adulte pour le coup...

Allez mois d'octobre, je t'attends de pied ferme ! Ha ha ! :)


Au fait, n'oublions pas que les cadeaux ne comptent pas dans le bilan, et idem avec les prix gagnés en participant à des concours... Donc allez voir chez Frieda si j'y suis ! (ou s'il n'y aurait pas de quoi remplir ses placards sans mettre en péril le défi shopping)

Et courage à toutes dans cette lutte ! ;)